Dossier 9 (2002)

  • strict warning: Static function Messaging_Object::db_table() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 265.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::db_key() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 2.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::load() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 4.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::build() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 6.
  • strict warning: Static function Messaging_Cached_Object::cache_set() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 74.
  • strict warning: Static function Messaging_Cached_Object::cache_get() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 75.
  • strict warning: Declaration of Messaging_Cached_Object::object_load() should be compatible with Messaging_Object::object_load($table, $key, $value, $class = NULL) in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 76.

Dossier 9 (janvier 02) : Paroles d'enseignants

Un professeur de SVT engagé mais prudent, une enseignante de lettres quelque peu sceptique mais intéressée par les effets pédagogiques : chaque professeur, selon sa discipline, sa formation antérieure et sa pratique pédagogique, a une approche différente de l'ordinateur portable, de ce qu'il peut lui apporter, des risques qu'il peut présenter. Chacun a donc quelque chose de différent à apporter au débat. Aucun n'a de position arrêtée, et tous savent que les choses évolueront par la mise en œuvre patiente, la mise en commun des expériences.
L'opération ne fait que commencer.

Quelle que soit son issue, elle est d'ores et déjà pour chacun l'occasion de réfléchir à son enseignement et de se remettre en question.

 

Jean-Marc DARRIGAN, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre à Montfort-en-Chalosse

"Ils sont plus attentifs, plus volontaires pour travailler sérieusement."

  • Reportage TV

  (Téléchargez la vidéo au format Real ; temps 2'48)
 "Les élèves sont plus attentifs"

Dans le cours de Jean-Marc DARRIGAN, professeur de Science de la Vie et de la Terre (SVT) à Montfort-en-Chalosse, tous les supports sont utilisés, du tableau et du cahier traditionnels au vidéo-projecteur et à l'écran du portable, en passant par le livre et par le film.

Chaque élève peut personnaliser son cours, ce qui en rend l'étude plus facile : il choisit la couleur qui lui plaît, la mise en page qui lui parle. Sur son portable il a accès à toutes les activités par lien hypertexte : exercices, études de schéma, consultation de sites, images, et vidéos. Toutes ces ressources ont été téléchargées avant le cours.

J.-M. DARRIGAN présente ici un exercice interactif sur la formation des gamètes et la division cellulaire : comment l'information se transmet à la génération suivante... Le film montre la formation des gamètes dans une cellule végétale. Chaque élève peut à volonté faire des arrêts sur l'image, passer le film en boucle, en avant, en arrière, agrandir ou réduire l'image pour répondre aux questions de l'exercice. Bien sûr, il pourra la repasser chez lui à loisir. L'exercice que propose l'enseignant n'oublie pas le matériel classique. Les représentations graphiques se font au tableau et sur le cahier, à l'aide du livre.

  • Quels sont les résultats de cette nouvelle pédagogie différenciée ?

"Les écrits, depuis le début de l'année, sont bons. Les élèves sont plus attentifs et plus volontaires pour travailler sérieusement. Pour le moment, je trouve que ça se passe très bien ".Il faut dire que Jean-Marc DARRIGAN n'est pas un néophyte en matière de nouvelles technologies ; avec son collègue Michel TURCK(Voir Dossier 8), il ne cesse d'explorer ce domaine. "Je travaille depuis longtemps dans l'expérimentation assistée par ordinateur, qui sert à prendre des mesures, à observer les phénomènes et à dresser des graphiques. Pour généraliser cet exercice, il nous faut des moyens supplémentaires, notamment pour prendre des images numériques. Nous pourrons alors travailler sur des choses concrètes ; dissections, etc. L'ordinateur se prête parfaitement à la prise des mesures et à la simulation ; par exemple, mesurer l'oxygène de l'eau puis simuler des effets de pollution ..."

Le professeur de SVT est donc confiant, même s'il ne dissimule pas certains risques : "Le danger, ce serait de perdre le contact avec la réalité. L'ordinateur est et doit rester un accessoire, ne pas nous couper du réel. Il faut privilégier l'expérimentation ".

 

"Ils croient s'amuser... mais ils travaillent !"

  •  Reportage TV

(Téléchargez la vidéo au format Real ; temps 2'27)
Bénédicte DUBARRY, professeur de lettres à Saint-Paul-lès-Dax :
"Ils croient s'amuser, mais ils travaillent !"

Bénédicte DUBARRY, professeur de lettres classiques à Saint-Paul-lès-Dax, ne sait pas encore ce qu'elle va faire de l'ordinateur portable dans son cours de français. Elle regrette de ne pas disposer d'un véritable "cartable électronique ", muni de manuels numérisés et de logiciels adaptés à l'enseignement du Français en classe de 3e , où l'enseignement du Français est centré sur la grammaire : pour l'heure, "les exercices dont on dispose ressemblent plus à des QCM (questionnaires à choix multiples) et ne développent guère la créativité. Ce sont des exercices où l'on demande aux élèves de reconnaître des formes, mais pas de créer des phrases ".

Certes, elle reconnaît que l'image a un pouvoir de fascination et peut captiver l'attention des élèves. Mais est-ce vraiment un progrès ? Là encore, Bénédicte se montre quelque peu sceptique. "L'image, toujours l'image… est-ce qu'elle donnera le goût de la lecture ? Qui sait si elle ne pas contribuer à les en éloigner encore davantage ?" Elle se plaint aussi d'un manque de conception pédagogique dans le projet. "Nous sommes comme lâchés dans la nature ; nous avons reçu une formation technique, mais aucune préparation pédagogique ; concevoir des supports pédagogiques moi-même, c'est au-dessus de mes capacités, et les éditeurs ne se sont pas encore penchés sérieusement sur la question. L'ordinateur à l'école, c'est une bonne préparation à la vie professionnelle, mais ce n'est pas un instrument pédagogique révolutionnaire !".

Inconvénients dont elle reconnaît qu'ils comportent aussi des avantages pour les élèves en difficulté. "Ils croient s'amuser, mais en réalité ils travaillent sans s'en rendre compte. On fait moins de choses, moins approfondies, mais ils les retiennent mieux ".

FTPress pour le Conseil général des Landes - 17 janvier 2002