Dupliquer l'opération « un collégien, un ordinateur portable »

  • strict warning: Static function Messaging_Object::db_table() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 265.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::db_key() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 2.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::load() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 4.
  • strict warning: Static function Messaging_Object::build() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 6.
  • strict warning: Static function Messaging_Cached_Object::cache_set() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 74.
  • strict warning: Static function Messaging_Cached_Object::cache_get() should not be abstract in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 75.
  • strict warning: Declaration of Messaging_Cached_Object::object_load() should be compatible with Messaging_Object::object_load($table, $key, $value, $class = NULL) in /var/www/html/virtualdomains/15606/landesinteractives.net/www/sites/all/modules/messaging/includes/messaging_object.class.inc on line 76.

Equiper les collèges

equiper les colleges

Cliquez sur l'image pour l'afficher en plus grand

En chiffre

Les collèges ont également été équipés de matériels et d’outils informatiques adaptés à de nouvelles pratiques pédagogiques.

  • 22000 points d’accès au réseau électrique et informatique, soit en moyenne 620 par collège,
  • 8 500 ordinateurs portables,
  • 500  imprimantes laser réseau,
  • 575  vidéoprojecteurs,
  • 325 km de câble électrique et de fibre optique,
  • 145 scanners,
  • 182 tableaux interactifs,
  • 68 ordinateurs serveurs,
  • 35 plateformes de sécurité,

Le budget total consacré à cette opération depuis la rentrée de septembre 2001 est de 33,7 M d'euros.

En savoir plus : 

Budget de l'opération « un collégien, un ordinateur portable »

Schéma de fonctionnement du réseau informatique

L'ensemble des matériels informatiques (portables enseignants et élèves, videoprojecteurs, imprimantes, serveurs, etc.) est relié au réseau de l'établissement selon un schéma qui peut être le suivant, selon les usages de chaque enseignant. Un réseau informatique pédagogique interne à chaque établissement dessert toutes les salles de classes du collège y compris les salles de permanence, le CDI, la salle des professeurs, etc.. Ce réseau pédagogique, initialement distinct du réseau administratif, a été unifié (prise unique) depuis janvier 2005 dans tous les collèges landais ce qui permet de mutualiser les flux internet, même si la gestion de chaque réseau continuera à être distincte Une liaison internet permanente (1 Mb/s ou 2 Mb/s full duplex) relie ces réseaux, pédagogique et administratif, à l' internet, via le réseau du GIP RENATER.

Comment fonctionne le réseau informatique dans chaque collège ?

La problématique des réseaux informatiques est un sujet d'autant plus complexe qu'il touche des décideurs et des payeurs différents : Éducation nationale et Conseil général. 

Il faut retenir que toutes les tables de toutes les salles de classe des 32 collèges sont équipées d'une prise informatique et d'une prise électrique. Cela représente environ 22 000 points d'accès au réseau de chaque établissement (réseau électrique et réseau informatique en 100Mb Ethernet de catégorie 5E), soit en moyenne 620 par collège, 300 kilomètres de câble électrique et de fibre optique, 34 concentrateurs centraux (un par collège), 620 répartiteurs (un par classe), une liaison internet permanente de 512 Kb à 1,5 Mb (full duplex, c'est-à-dire symétrique) par collège. 

Au-delà de cette réalité, le département doit faire face à des remarques récurrentes qui portent essentiellement sur trois sujets : l'unicité des réseaux, le choix d'un câblage en faveur d'un réseau filaire, l'opportunité d'un réseau entre les collèges. 

En ce qui concerne l'unicité des réseaux informatiques à l'intérieur même d'un établissement scolaire, il fallait prendre en compte l'existant. Avant l'opération, « un collégien, un ordinateur portable » les collèges landais possédaient déjà plusieurs réseaux à des fins d'utilisations ou d'utilisateurs différents. Un réseau administratif, propre aux communications entre l'établissement et les différentes structures de l'Éducation nationale , et, un ou plusieurs réseaux pédagogiques reliant le CDI, les salles de technologie entre elles, etc. 

Le département aurait souhaité, unifier tous ces réseaux, afin de diminuer les coûts et les abonnements, d'harmoniser les choix techniques, les maintenances, etc. Le Rectorat de Bordeaux s'était opposé en 2001 à ce que le réseau administratif soit accessible pour des raisons de confidentialité et de sécurité. Le Conseil général a donc investi dans la construction d'un réseau pédagogique séparé, qui inclut désormais tous les anciens petits réseaux pédagogiques de l'établissement. La problématique de la sécurité des réseaux et de la maintenance ayant évolué, le débat sur la prise unique et la mutualisation des coûts des liaisons internet, a repris en décembre 2003 et le Rectorat de Bordeaux a changé d'avis sur la question. Aussi, après la réalisation d'une étude sur chaque site de collège, la "prise réseau unique" a été installée et est opérationnelle dans les 34 collèges landais depuis janvier 2005. 

Le second sujet qui revient le plus souvent concerne le choix du mode de câblage filaire classique « RJ45 cat. 5E » que le Conseil général a choisi au détriment d'un réseau « sans fils » (IEEE802.11b ou 802.11g, appelé communément WI-FI). Le département a fait le choix du câblage en réseau filaire : pour des raisons de mutualisation des coûts globaux (puisqu'il fallait amener des prises électriques dans chaque classe afin de permettre de recharger les batteries des ordinateurs, il a paru logique de mutualiser ces travaux et amener également des câbles réseaux), pour des raisons de débits (rapport de 1 à 10 en faveur du réseau filaire) c'était vrai en 2001 et cela le reste toujours en 2005 (une évolution vers un réseau Gigabit est d'ailleurs à l'étude sur un collège "test"), pour des raisons de santé publique, car aujourd'hui les avis concernant la nocivité de l'accumulation des micro-ondes sont partagés et les recommandations de précaution sont affichées tant par l'Organisation Mondiale de la Santé, que par le Ministère de la Santé , ou des organismes privés tels l'Institut Pasteur . Au-delà de cette polémique, il faut retenir que toutes les tables de toutes les salles de tous les collèges sont câblées, soit une moyenne de 620 prises réseaux par établissement.

En amont : le câblage de l'intégralité des trente-deux collèges publics

La préparation de l'opération "un collégien, un ordinateur portable " a amené le Conseil général des Landes à câbler au cours des mois d'été 2001 et 2002 toutes les tables, de toutes les salles de classe, de tous les collèges publics des Landes (soit environ 20 000 points - moyenne de 620 points par collège) au réseau électrique et au réseau informatique de l'établissement. 

Plusieurs raisons à cela : tout d'abord, il fallait que les ordinateurs portables puissent être rechargés sur le réseau électrique (l'autonomie d'une batterie s'amenuise avec le temps et en fonction de son utilisation) ; ensuite, il n'était pas possible d'imposer aux équipes pédagogiques dans les collèges l'utilisation de telle ou telle salle (des cours ont lieu dans des labos de sciences, de langues, des salles de technologie, etc.) c'est la raison pour laquelle il a semblé plus raisonnable de toutes les câbler. Ces travaux nous ont amené "naturellement" à privilégier un réseau filaire à 100 Mb/s (de type Ethernet catégorie 5 E) par repport à un réseau sans fil, pour des raisons de mutualisation des coûts, pour une qualité de service plus performante (un réseau filaire à 100 Mb/s est 10 fois plus performant qu'un réseau Wi-Fi) et une évolution pérenne. Le débat à l'époque sur la nocivité supposée des "micro-ondes" a également joué un rôle sur la décision des élus. Le coût global de cette opération de câblage a été de 47 millions de francs, financé à l'époque par un prêt de la Caisse des Dépôts et Consignations à un taux de 0,13 % sur douze ans (ce prêt très avantageux et réservé aux opérations de câblage scolaire a malheureusement été supprimé depuis décembre 2001).

Les vidéoprojecteurs

Dans les collèges landais, une salle de classe sur deux est équipée d'un vidéoprojecteur.

"Tout au long de ces six dernières années, le Conseil général des Landes a consenti un effort inégalé dans les autres départements pour équiper les collèges publics de 480 vidéoprojecteurs et de 208 tableaux numériques interactifs. 

Chaque établissement dispose aujourd’hui d’un vidéoprojecteur pour deux salles de cours. 

Et les tableaux numériques – dont le nombre a été doublé en un an – ont été fixés de manière à en faciliter l’usage ; les enseignants n’ayant qu’un seul câble à brancher à l’ordinateur portable dont ils ont été dotés par le Conseil général

C’est un volet trop rarement évoqué de l’opération « un collégien, un ordinateur portable ». Je le crois pourtant essentiel. De nouvelles pratiques pédagogiques sont rendues possibles par les outils multimédias dont disposent les professeurs pour exercer leur métier. C’est l’aspect pédagogique de l’opération : il est piloté au plus près par les corps d’inspection de l'Éducation nationale . Et pour découvrir ces nouvelles manières d’enseigner, il faut entrer dans les établissements, aller dans les classes ou explorer ce site. 

Les enquêtes d’utilisation menées auprès des enseignants pour le compte du rectorat de Bordeaux montrent une progression constante de l’utilisation de ces équipements collectifs, en classe. Tous les élus, qui ont voulu cette opération pour accroître les chances de réussite scolaire des collégiens landais, s’en réjouissent."

Le président du Conseil général des Landes

Henri EMMANUELLI

"En connexion" n°:4 - mars 2007 

Les vidéoprojecteurs depuis 2001

Chaque année le Conseil général achète des vidéoprojecteurs (cf. croquis).

Nous avons établi une règle en janvier 2007 : dans chaque établissement il y a désormais 1 vidéoprojecteur pour 2 salle de classes (si 30 salles => 15 vidéoprojecteurs ; si 21 salles => 11 vidéoprojecteurs, etc.).

Les vidéoprojecteurs sont achetés avec une garantie de 3 ans sur site et une ampoule en supplément . Lorsqu’ils sont en panne et ne sont plus sous garantie soit le devis de la réparation est inférieur au rachat d’un nouveau vidéoprojecteur et il sera réparé, soit il sera « canibalisé » pour réparer de futures pannes.

Au total, nous comptabilisons 575 appareils de vidéoprojection en fonctionnement.

Nombre, marque et prix des vidéoprojecteurs acquis par les Conseil général des Landes depuis 2001.

En savoir plus : 

sur "En connexion" n°:4 - mars 2007

sur l'utilisation du vidéoprojecteur en classe dans la partie Usages au collège

Les tableaux interactifs : un usage qui grimpe maintenant

Depuis 2001 ans, le département a mis des tableaux numériques dans les collèges. 

En septembre 2007, il y en a 182. 

En septembre 2004, il y en avait 86. 

C’est un bon étalon de l’engouement des enseignants pour les TICE. Un appel d’offres ouvert européen concernant les "matériels informatiques" est lancé chaque année par le Conseil général

Nombre, marque et prix des tableaux numériques acquis par les Conseil général des Landes depuis 2001.